Lettre de Protestation à Monsieur le Président Georges Bush contre le soutien des Etats-Unis d’Amérique au Régime angolais d’Edouardo Dos Santos.

Excellence Monsieur le Président,

En ce temps où la lutte contre le terrorisme est le credo de votre gouvernement, nous, Association Cabindaise de Défense des Droits de l’Homme,  nous donnons le droit de nous interroger sur la sincérité de votre engagement, surtout en ce qui concerne le Cabinda, pays occupé par l’Angola depuis près de vingt-sept ans et dont l’armée sévit au Cabinda avec des violations flagrantes des Droits de l’Homme.

Le respect des Droits fondamentaux serait-il incompatible aux intérêts américains ?

Il est évident que l’économie de  votre pays bénéficie  d’énormes profits générés  au Cabinda avec l’ exploitation off-shore du pétrole par Chevron, l’une de vos multinationales, et ce au mépris des conséquences de la présence macabre de l’Armée angolaise sur le sol Cabindais.

C’est ainsi qu’à la suite de la visite du Président Edouardo Dos Santos aux USA, nous tenons à vous rappeler votre rôle de leader dans le nouvel espace de compréhension internationale qui se consolide, lequel rôle consiste à défendre les plus faibles, et non à les faire taire.

Comment expliquerez-vous votre accueil au sanguinaire Dos Santos, vous le défenseur du monde libre, force du bien par surcroît.

Excellence Monsieur le Président, l’Association Cabindaise de défense des Droits de l’Homme, peu après votre investiture a déclenché la sonnette d’alarme en vous adressant une lettre ouverte conjointement avec les présidents du Portugal et de l’Angola, et apparemment rien ne laisse présager une implication de votre pays pour mettre fin au terrorisme d’Etat qui n’a que trop duré sur le sol Cabindais.

L’Association Cabindaise de Défense des Droits de l’Homme vous réitère donc son appel de voire les Etats-Unis d’Amérique œuvrer pour le respect des droits fondamentaux au Cabinda dans la perspective de l’autodétermination du peuple Cabindais qui ne veut que vivre en paix, libre sur la terre de ses ancêtres.

Fait à Verviers,  le 25 février 2002

Pour l’Association Cabindaise de Défense des Droits de l’Homme

Mundu Bunga Jacques Soares.

 


 MENU - INDICE