Appel à la jeunesse Cabindaise

CABINDA 19 JANUARY 2007 Chères sœurs, chères frères, la situation chaotique dans laquelle notre pays le Cabinda est plongé par l’agression et la génocide qui frappe notre pays depuis 1975 jusqu’aujourd’hui. Tous les peuples ont connu leur période de barbarie et il est arrivé une génération pour dire stop, plus jamais ça! Et œuvrer pour atteindre cet objectif. Je rêve que la jeunesse Cabindaise actuelle. La jeunesse, c’est elle l’espoir demain, dit on. Mais demain, c’est déjà aujourd’hui. J’invite tous les jeunes désireux de participer a la résistance.
En ce moment où tous les regards sont tournés vers le Cabinda, en ce moment où les fils et les filles du Cabinda s'interrogent sur l'avenir du pays, je tiens à souligner que nous n'avons plus droit à l'erreur. Ensemble, sans exclusion, nous devons nous armer de courage, de détermination et de l'esprit de sacrifice, pour affronter et surmonter les défis de l'heure, défis à la fois nombreux et complexes. Parmi ces défis, je citerai en premier lieu, celui de l'instauration de la paix et la consolidation de la communion nationale, face à une Nation déchirée par plus 31 ans de guerre d'agression inacceptable. Ce défi repose essentiellement sur le retrait immédiat et sans conditions de Etat agresseur, en l'occurrence, de l’Angola.

Cabindaises, Chers Compatriotes

Devant la Nation en péril, la Nation déchirée et meurtrie, la Nation objet et victime de toutes sortes de convoitises et de violences, j'en appelle à l'union de tous ses fils et filles, quels qu'ils soient et où qu'ils se trouvent. J'en appelle aux Forces armées Cabindaises FAC, à toutes forces vives pour résister et défendre le territoire national. J'en appelle également aux hommes politiques, aux Eglises, aux travailleurs, aux femmes Cabindaises, à la jeunesse, aux pays amis et aux étrangers qui ont choisi de vivre avec nous, à participer à l'édification d'un Cabinda nouveau, paisible, uni et prospère, dans la communion et la réconciliation de tous.

Aux frères et sœurs vivant dans les territoires sous occupation, je salue votre sens élevé de sacrifice ainsi que votre attachement pour la patrie. Je vous exprime notre solidarité dans la lutte que vous menez, dans des conditions difficiles pour la libération du pays. Mes efforts militaires, politiques et diplomatiques seront orientés vers votre libération totale de l'occupation des forces d'agression. Je lance un appel solennel et pathétique à la jeunesse Cabindais afin qu'elle se joigne à moi dans la défense des intérêts vitaux de la Nation et pour assumer notre destin.

Nous invitons nos voisins et nos frères à revenir à de meilleurs sentiments, de bon voisinage, de règlement pacifique des différends, de coopération fructueuse et d'unité pour poursuivre la reconstruction du Cabinda et le progrès de l'Afrique Centrale. Je m'efforcerai de panser les plaies causées par certaines incompréhensions, car je suis conscient que l'Union Européenne a un rôle à jouer dans le cause du Cabinda. Je pense aussi à la Portugal avec laquelle le Cabinda partage des liens historiques.

Cabindaises, Chers compatriotes,

Je salue et remercie le peuple Cabindais, peuple grand et digne, qui a su surmonter et vaincre de nombreuses épreuves. Je le félicite pour le courage et la sérénité dont il a su faire preuve pendant les heures difficiles et douloureuses que traverse notre Cabinda. Je pense particulièrement aux Forces Armées Cabindaises, présentes sur divers fronts, que Dieu bénisse le Cabinda

Jean Claude Nzita
Patriote Cabindais, partisan de la résistance


Informons, mobilisons et organisons notre peuple à la Résistance populaire!

28 DECEMBER 2006 - Chers compatriotes Cabindais, Amis de notre peuple, la situation que connaît le Cabinda à ce jour nous interpelle tous. Il est de notre devoir de défendre nos origines et notre terre, le Cabinda; Rien qu’en se referant en la carte géographique, n’est pas l’Angola.

La guerre qui nous est imposée par l'Angola sous l’œil complaisant de certains occidentaux, oblige toute Cabindaise et Cabindais de se mobiliser, d'avoir une conscience patriotique et de se tenir debout afin de lutter et de repousser cette barbarie qui a fait à ce jour beaucoup de morts. Il est plus que temps de combattre nos ennemis tant de l’intérieur que de l’extérieur avec force. Il est plus que temps de prouver aux yeux du monde entier que nous sommes unis et que nous combattrons cette agression et occupation Angolaise.

L'avenir du Cabinda est beau. Nous devons léguer à notre descendance un avenir meilleurs .Ne dit-on pas qu’il n’y a pas de roses sans épines ? Il n’y a pas d’omelette sans casser les œufs ? Je vous exhorte à la vigilance parce que l’ennemi du Cabindais, c’est le Cabindais lui-même .

Vous qui collaborez avec l'ennemi, qui cautionnez les massacres de vos propres parents, soeurs, frères et amis; vous qui facilitez le pillage systématique de nos richesses et rendez impossible le contrôle de la faune, sachez que Dieu vous réclamera le sang de tous ces innocents tués par votre entremise.

Chers Compatriotes et Amis, ayons tous l'esprit de reconquérir notre terre, de retrouver notre dignité, nos valeurs; la vraie valeur humaine. La paix se gagne et il n’a pas de prix ;Il nous faut des sacrifices…En ce temps de la douleur,de la désolation et de l’humiliation , toute Cabindaise et tout Cabindais doit s’organiser et se mobiliser pour participer à la reconquête de notre territoire .Tout spectateur est considéré comme lâche ou traître,comme un homme qui ne prend pas soin de son enfant quand ce dernier est entrain de se naufrage.

Notre devoir patriotique est de lever le drapeau victorieux du Cabinda, rejeté par les opportunistes et les traîtres. Rassemblons-nous chers compatriotes et amis révolutionnaires, patriotes, pour poser les bases de la résistance populaire contre nos agresseurs et les occupants de notre terre.

Les ancêtres du Cabinda qui sont africains leur demanderont des comptes pour tout mal qu'ils ont fait et font aux Cabindais et africains. Ils seront maudits, aussi leurs progénitures... Résistons car les enjeux de cette guerre nous les connaissons tous: la partition du Cabinda, le pillage de ses richesses, le retour de la bourgeoisie comprador du néocolonialisme Angolais.
Chers amis et compatriotes, l’alternative qui nous reste est de résister (voir résolu. Partisans de la Résistance / Soesterberg). Il s'agit de défendre l'intégrité de notre territoire. Résistons pour leur faire comprendre que leur place n'est plus au Cabinda, peut-être en Angola.

Malgré divers malheurs couronnés par le génocide qui frappe le peuple Cabindais, le monde entier ferme les yeux et bouche ses oreilles pace qu'il s'agit d'un peuple noir d'Afrique centrale sans défense. Mais lorsque " AL QAIDA " frappe une certaine race, le monde se met en mouvement comme si le sang d’une certaine race était supérieur à l’autre.

Toutes les organisations internationales ont refusé l'assistance au peuple Cabindais puisque dictées par la diplomatie négative des ennemis de peuple opprimé en général.

Le Président non élective Eduardo dos Santos, dictateur de Angola qui se croit très puissant en Afrique centrale se verra un jour vomit comme ce fût le cas de beaucoup des ex-présidents Africains, qui parmi eux certains s’était proclamé empereur ou président à vie maréchal…que sais-je encore: J. B. Bokassa, Idi Amin Dada, Eduardo dos Santos dictateur de Angola …
Que le non élective Président Angolais s’inspire de l’histoire de ses prédécesseurs et il comprendra que toute est vanité et il ne pas avantageux de tuer ses frères Africains .Vous ses conseillers qui êtes payés pour des sages conseils, je vous exhorte de faire preuve de bon sens quand vous lirez cet article. Si vous le lui caché sachez que le charbon ardent reposera sur votre tête jusqu’au dernier jour de votre vie .A bon entendeur, salut.

Mobilisons-nous, organisons-nous, résistons. La victoire nous est certaine!
Que vive le Cabinda, que vive notre Peuple,
Que vive la terre de nos Ancêtres!
Oh! Cabinda de mes Ancêtres, je t'aime et te porte au plus profond de mon coeur.

Jean-Claude N'zita
Patriote Cabindais, partisan de la résistance


INDEX - SITE MENU

E-mail: cabinda@gmail.com